La rive Sud du fleuve Saint-Laurent, mène à un territoire de bout du monde, une grande péninsule au doux nom de Gaspésie, faisant face à l’atlantique nord. Cette province québécoise a pour voisin le nouveau brunswick, lui même voisin de la nouvelle écosse.

Nous ferons une pause à Rimouski, pour quelques jours forts plaisants de retrouvailles avec des amis bretons exilés au Québec. Moments sympathiques d’échanges avec des québécois et moments de rigolades sur nos différences linguistiques !

Nous retrouverons avec eux la nature, notamment le très joli parc du bic, et une petite randonnée de 15 km en sous bois! Cela nous fait du bien de retrouver une de nos activités favorites, même si le cadre et les dénivelés sont bien différents de la Cordillère des Andes !

Départ donc pour un petit tour de Gaspésie par le nord, toujours accompagnés de « not’ char » !!!

La Gaspésie est une terre verte bordée d’eau, avec toujours autant de forêt à perte de vue! La côte quant à elle, délivre régulièrement des anses et des falaises propices à la pêche aux maquereaux et aux bars rayés. L’arrière pays est jalonné par de nombreuses rivières ( la plupart remplies de saumons ). Leurs eaux sont très souvent translucides, comme dans la rivière aux émeraudes, donnant alors des reflets de pierre précieuse !

La route nous mènera ensuite jusqu’à la pointe de la Gaspésie, pour y découvrir le parc national de Forillon. Le Canada a en effet suivi le modèle de son voisin nord américain pour préserver son patrimoine et offre beaucoup de zones aménagées pour leur découverte.

Ce parc à une situation extraordinaire, en bout du monde, c’est d’ailleurs le nom de son cap ! Des falaises immenses font barrage à la forêt qui semble vouloir venir s’abbreuver d’eau de mer. Nous en profiterons pour faire quelques ballades le long des sentiers côtiers, et une énorme ascension de 283 m de dénivelé pour arriver à une tour d’observation offrant un panorama superbe à 360 degrés. Il faut dire que la forêt est tellement dense que rare sont les endroits dégagés offrant de la vue, d’où l’astuce de construire des tours au dessus des sapins !

À la redescente nous ferons une rencontre avec un personnage de la faune que nous n’avions pas rencontré en Amérique du Sud, un magnifique petit ours noir! Il est très répandu dans le parc et les Rangers vous avisent régulièrement sur le comportement à adopter face à l’animal. Nous le laisserons donc tranquillement vivre sa petite vie d’ours, pas d’inquiétude ils ne sont généralement pas agressifs envers l’homme ( comme d’ailleurs 99/100 des animaux!)

Mais comment dire … ça fait quelque chose cette petite boule de poils dans la forêt !

Quelques kilomètres plus loin, nous voilà au pied du rocher percé ! Un lieu célèbre ici, un incontournable de Gaspésie ! Il faut dire qu’il est beau ce grand rocher perforé par la mer ! Nous avons une superbe lumière, et le vent se charge de travailler les reliefs ! Ce rocher qui ne devrait plus exister d’ici 400 ans, à cause de processus climatiques, nous offre une merveilleuse sculpture naturelle. Comme quoi l’érosion et le temps peuvent aussi donner de belles choses alors que nous les craignons tant! L’érosion prend d’ailleurs bien des formes, quand on se souvient de ce qu’elle donne sur la montagne arc en ciel de la vallée sacrée de Cusco ! Joie de la nature qui fait notre monde …

La vie en van nous offrira aussi quelques petits bivouacs sympa au coin du feu et au bord de l’eau, une nouvelle temporalité pour un voyage dans le voyage.

Nous sommes maintenant prêt pour accueillir nos amis venus de France, et passer de bons moments pendant trois semaines au Québec et à New-York !

Nous vous embrassons

🌈 Maureen et Vincent 🌈

🙏¡poutine et cantine! 🙏

Publicités