Voilà déjà quelque temps que le blog était resté muet sur nos péripéties asiatiques, la narration vous en délivrera les raisons au fil de cet article ! Mais reprenons donc où nous nous étions arrêtés la dernière fois, c’est à dire à la frontière entre la Thaïlande 🇹🇭 et le Myanmar ( l’ancienne Birmanie 🇲🇲).

Dès la frontière passée, nous nous sentons dans un autre pays, l’ambiance, les visages, le cadre changent, et nous nous sentons vite à l’aise et en confiance face à tous ces birmans bienveillants, souriants et accueillants pour ces lointains voyageurs venus découvrir leur pays. C’est la première chose qui vous marque à l’arrivée dans ce pays qui s’ouvre progressivement aux autres et au monde : le sourire, partout, tout le temps, jovial et désintéressé, on sent vite que l’expérience humaine va être marquante !

Pourtant la vie n’est pas facile pour les habitants, le niveau de développement économique est très faible, les infrastructures sont quasi inexistantes, la corruption est fortement présente, l’éducation et la médecine sont balbutiantes… Bref le pays et ses gens payent encore les années de dictature sévère et répressive de la junte militaire.

Mais comme souvent l’humain et son aspiration à la liberté ne peuvent être entravés indéfiniment et petit à petit la situation change et évolue.

Il faut dire que la Birmanie a quelques atouts touristiques importants, tant au niveau de ses paysages qu’au niveau culturel.

Nous commencerons à découvrir le pays par sa côte sud, dans la région de Mawlamyine, où nous ferons la rencontre de notre guide, qui aime se faire appeler « Antoine » par les français ! Il décline en fait son prénom dans plusieurs langues, même si en pratique son anglais reste relativement incertain !! Mais Antoine nous fera rentrer au sens propre comme au figuré dans la vraie vie birmane, dans ses familles et leur travail, dans leurs maisons et leurs boutiques, ce qui nous offrira de très beaux moments d’échanges !

Une autre étape nous emmène dans la région de Hpa-an et ses superbes paysages asiatiques, rizières, rivières et pains de sucres granitiques impressionnants …

Nous rentrons ensuite dans l’intérieur du pays en direction de la mythique ville de Mandalay, haut lieu de la culture bouddhique birmane par ses nombreux temples, pagodes et stupas, mais aussi ville impériale remplie de palais. Même si la ville n’a en soit que peu de charme, et qu’elle reste d’une grande pauvreté, encore une fois les sourires et la gentillesse de ses habitants nous marqueront au moins autant que les impressionnants monuments !

Nous partons ensuite vers Bagan, un autre lieu fondamental du bouddhisme, puisque sur cette plaine de quelques kilomètres carrés se trouve pas loin de 3000 pagodes! Le site est effectivement magnifique, on le découvre en scooter en se perdant entres les temples qui peuvent être tout petits pour certains et immenses pour d’autres! Un lieu hors du temps, simple, qui vous offre des couchers de soleil magiques sur ces formes à la douceur toute asiatique !

Après quelques jours à rêvasser à Bagan nous partons en direction du lac Inle, un autre lieu magique du Myanmar où l’ethnie Shan à élue domicile. C’est un peuple de pêcheurs traditionnels qui vivent sur le lac, et qui possèdent aussi de très fortes qualités dans l’artisanat, notamment dans le tissage de textile de Lotus. Là encore rencontre et coucher de soleil à couper le souffle!

Nous terminerons par quelques jours dans la Jungle de Yangoon avant de reprendre l’avion pour la France.

Et oui pour nous l’heure est venue de rentrer, car nous qui avions commencé notre aventure autour du monde à deux, nous sommes maintenant trois depuis le Laos … (double grand sourire à la mode birmane!)

La coda de ce voyage est donc forcément symphonique, tellement cette expérience est belle est forte, tant au niveau de soi même, que du couple ; tant au niveau des hommes que de la beauté de notre planète ! Nous finirons donc avec une multitude de notes de musique : de la puissance d’un classique à la légèreté d’une guitare de Funk, de la petite larme d’un blues à l’énergie d’un rock, de la beauté d’un Flamenco à la suavité rythmique latino-américaine, de l’improvisation du jazz à la rigueur du métal, que ces mois auront été riches ! Merci la vie !

Nos aspirations de découvertes étant toujours fortes, cet article n’est sûrement que le dernier avant le prochain …

Bonne route à tous.

Nous vous embrassons !

🌈 Maureen , Vincent et …. 🌈

🙏 ¡ Que le vaya bien!🙏

Publicités